Société - Religions
eglise de niangbo - Page 1

Afficher la page



JOYEUX ANNIVERSAIRE RÉVÉREND PÈRE KONE THIERRY 1ER PRÊTRE DE NIANGBO


ADORONS LE SEIGNEUR SON ECLAT ET SA BEAUTE. TOUT EN LUI EST LUMIERE ET BEAUTE


LA SAINTE TRINITE

La Trinité est le «Mysterium absolutum » qui ne peut être connu sans la révélation. Qu’est-ce qui nous est révélé de la Trinité et qu’est - ce qu’il nous est permis d’en dire sans tomber dans des considérations erronées et téméraires ?

INTRODUCTION La vie Trinitaire de DIEU est le ‘‘mysterium absolutum’’, c’est-à-dire le mystère absolu (le mystère des mystères de la Foi) parce qu’elle constitue le résumé de la révélation divine comme la réflexion chrétienne sur Dieu. Cette vie trinitaire est contenue dans les Ecritures et elle est à comprendre dans la Foi de l’Eglise. Notre travail sera de présenter les données révélées de la Trinité et la compréhension de ce mystère divin.
I- LES DONNEES REVELEES DE LA TRINITE DANS LES ECRITURES Le mystère de la Trinité se situe dans le mystère de la révélation qui se dévoile
dans les Ecritures en que proclamation. C’est l’incarnation du Verbe de Dieu en Jésus, sommet de la Révélation judéo-chrétienne qui permet de vraiment découvrir Dieu comme Père, Fils et Esprit Saint.

I-1 DANS L’ANCIEN TESTAMENT La révélation trinitaire commence avec l’Ancien Testament. Cependant dans aucune partie de ses livres on trouvera le terme de la Trinité. Mais on peut la percevoir dans la manifestation de Dieu en se fondant sur l’œuvre de la Création De fait, Saint Irénée pour parler de la Trinité s’appuie sur Gn 1, 26 pour affirmer que dans cette expression « faisons l’homme à notre image », le Fils et l’ Esprit- Saint constituent les mains du Père au cours du modelage de l’homme (Saint Irénée, Contre les hérésies IV, 7).
Une autre justification s’appuie sur Gn18,2 dans lequel les trois personnes qui apparaissent à Abraham peuvent être vues comme de la Trinité. Pr. 8,12-31 pour sa part montre une personnification de la sagesse de DIEU. Cette sagesse est engendrée par le Seigneur, prémices de son activité, prélude de ses œuvres anciennes (Pr8, 22) . En somme, il faut voir dans l’Ancien Testament une révélation par intuition constituant la préparation de la révélation qui sera définie dans le mystère de l’incarnation.

I-2 DANS LE NOUVEAU TESTAMENT Dans le Nouveau Testament, la révélation se présente dans le fait que Dieu se manifeste à l’homme en devenant Lui-même homme par l’incarnation qui est engendrement du Fils dans le temps et l’histoire. Déjà dans son prologue (Jn1,1-18) Jean parle de Jésus en tant que Verbe incarné, Fils de Dieu . Ensuite, les formules kérygmatiques que nous trouvons dans les discours des apôtres présentent Jésus-Christ comme celui annoncé depuis l’Ancienne alliance ; celui qui fait découvrir l’image parfaite de Dieu (Ac2,14 ; 3,12)
Enfin, l’affirmation trinitaire s’explicite dans les formules baptismales : Jésus enverra ses disciples baptiser au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit(Mt28,19-20). Lors du baptême de Jésus, on découvre la manifestation explicite des trois personnes trinitaires : une voix venant du ciel dit : « celui-ci est mon Fils…et l’Esprit descendit sur Jésus sous la forme d’une colombe » (Lc3, 21-22).


II-COMPREHENSION DU MYSTERE DE LA TRINITE Dieu trinitaire est un Dieu unique subsistant en trois personnes en perpétuelle et éternelle communion et communication dans un don-réception. Ce mystère se caractérise par la Trinité Immanente et la Trinité Economique.

II-1-LA TRINITE IMMANENTE ET LA TRINITE ECONOMIQUE
La Trinité immanente (ce qu’est Dieu en lui-même) se vit dans l’éternelle communication des Personnes : le Père y est principe, source et origine. Le Père et le Fils sont principes et inspirateur de l’esprit. Le Fils est éternellement engendré par le Père et il consubstantiel au Père. L’Esprit procède du Père et du Fils (FC n°9) . Les Personnes se distinguent par leur mode de procession et d’origine.
En ce qui concerne la Trinité économique (ce qu’est Dieu dans son auto communication dans l’histoire), elle se situe dans la vie de l’éternelle communication et de mission des Personnes divines : au Père revient la paternité parce qu’il engendre et créé. Le Fils est Fils parce qu’engendré. Il jaillit éternellement de l’Etre du Père. Son incarnation manifeste le Père. Son rôle est de sauver l’humanité.
L’Esprit est le souffle d’Amour du Père et du Fils. Il a un rôle de sanctification et fait participer l’homme à la vie divine. Il anime l’Eglise. Il est consubstantiel au Père et au Fils. (FC n°227 ; 852)

II-2- CE QU’IL FAUT DIRE DE LA TRNITE
La réflexion sur la Trinité comporte beaucoup de controverses Nous résumons ces points controversés en trois axes à savoir l’Unité en Dieu, la divinité du Fils et la dépendance et l’autonomie des Personnes. Qu’est ce qu’il nous est permis de dire sur la Trinité pour ne pas tomber dans considérations erronées et téméraires ?
Sur l’unité en Dieu, Concile d’Antioche (206-268) précise que les trois Personnes sont constituées en unité de communion vivante et permanente entre elles.
Sur ce point, Noetus Praxeia a développé l’hérésie modaliste. Il pose le problème de l’Unité et de l’Unicité de Dieu en affirmant que Dieu s’est manifesté dans l’histoire humaine sous trois visages ou apparences. Il nie alors la communion des Personnes pour admettre l’Unicité, ce que nous appelons le monothéisme strict, condamné par ledit Concile.
Sur la divinité du Fils, l’Eglise affirme que le Fils est de même nature que le Père. Il est Dieu né de Dieu, de même substance que le Père. Cependant est appru le surbordinationisme, une hérésie commencée par Arius, évêque d’Alexandrie (260).En s’appuyant sur les passages Jn 14,28 ; Mt10, 17 ; Lc18, 18, il affirme la supériorité du Père sur le Fils. Pour lui Jésus est présenté comme une créature parfaite en qui Dieu fait habiter son Verbe en plénitude. Cette hérésie fut condamnée par le Concile de Nicée (325).
Sur la dépendance et l’autonomie des Personnes, l’Eglise souligne qu’il n’y pas d’indépendance ni d’autonome absolue entre le Père, le Fils et l’Esprit Saint, bien qu’il existe une distinction. Les trois Personnes sont en relation les unes avec les autres, et c’est la relation qui identifie la Personne. Nous un Dieu Unique en qui le Père engendre le Fils et du Père et du Fils procède l’Esprit Saint.
Cependant une hérésie y est développée : le trithéisme dont l’erreur se situe au niveau de l’articulation des Personnes divines. Sans nier l’existence du Père et du Fils et de l’Esprit Saint, cette hérésie relève trois substances indépendantes et autonomes.

CONCLUSION
Les considérations erronées et téméraires sur la Trinité son fondées sur la trop accentuation sur l’unité de la nature des Personnes, soit sur la trop accentuation sur la distinction des Personnes, soit sur la façon dont l’une des Personnes procède de l’une ou des autres. Ces erreurs ont été quelque part positives parce qu’elles ont permis à l’Eglise de bien faire comprendre le mystère de la Trinité.




BESOIN DE REPONSES SPIRITUELLES?



ECRIVEZ AU PERE KONE: notre_dame_de_niangbo@yahoo.fr



UN SEJOUR EN MONTAGNE? C'EST SUR LE MONT NIANGBO A 643m EN ALTITUDE, OFFREZ-VOUS UNE VUE PANORAMIQUE EN PLEINE SAVANE ARBOREE EN PAYS TAGBOUANA

SE FAIRE DES POTES PAR DES RENCONTRES EXPRESSES EN PLEINE MONTAGNE C'EST AUSSI EXOTIQUE QUE SAFARI
RENDEZ-VOUS EN JUILLET-AOUT 2011 POUR QUI LE DESIRE

CONTACT. PERE KONE THIERRY
+ 225 08 09 11 08
+ 225 01 08 88 46
siluef@yahoo.fr
NIANGBO (NIAKARA) COTE D'IVOIRE


LA GARE DE TRAIN A NIANGBO


LE PERE KONE (PREMIER PRETRE CATHOLIQUE DE NIANGBO)
PRÉSENTATION
Niangbo, village situé dans la partie septentrionale du pays fait parti du département de Niakara ( Région de la vallée du Bandaman)
NIANGBO, village au cœur de la savane arboré fait frontière avec les villages de Nanbanakaha, doussouroulokaha au nord, de Sépikaha et de Koulokaha au nord-est, avec la fleuve Bandama rouge à l'est, avec la village Loho au sud, Fononkaha et Arikokaha au sud-ouest et le Mont Niangbo à l'oeust.
LES MUTATIONS
Niangbo est passé du 17ème siècle au 19ème siècle, soit environ 2 siècles durant le chef du Canton Tchêbingué. Niangbo a passé quelques années sabbatiques avant de retrouver une nouvelle jeunesse avec l'avènement du cercle en 1923.
RELIGION CHRETIENNE A NIANGBO
LE CATHOLICISME

Si l’on considère que l’activité missionnaire est corrélative à l’activité coloniale, l’installation de l’administration à Niangbo du 20 Mai 1925 au 1er Mai 1929 marquerait la première évangélisation. Mais cela reste une probabilité. Par contre, entre 1975 et 1977, voire un peu plus tard, les Pères missionnaires avec le catéchiste Sébastien PEGODI ont enregistré quelques baptisés dans ce village avec comme chef des chrétiens KONE Jean Massalassoro. Aujourd’hui, l’activité missionnaire est presque inexistante à Niangbo. La population baigne dans le paganisme et l’Islam.
LES GRANDS PROJETS POUR L'EGLISE DE NIANGBO


EGLISE DE NIANGBO : HAUT LIEU DE SPIRITUALITE AU COEUR DE LA SAVANE HARBOREE DANS LE DIOCESE DE KATIOLA

1 / Un ilot pour la construction de la future église du village acquis
2 / Le centre d'accueil des pèlérins au pied du Mont Niangbo ( Notre Dame de Niangbo)
3 / Le centre d'hébergement des pèlérins à Niangbo village
4 / La construction de la grotte mariale à mi-parcours entre le centre d'accueil et la chapelle de l'Elévation
5 / La construction de la croix lumineuse avec chapelle de l'Elévation au plus haut sommet du Mont Niangbo

Tu es aujourd'hui Ami(e) de l'Eglise de Niangbo et pourtant ton village ne connait pas encore Jésus-Christ.
Veux-tu maintenant être Missionnaire de l'Evangile de Jésus-Christ à Niangbo?
Alors choisis une rubrique:
* 1/ Je veux visiter Niangbo
* 2/ je suis partant pour une campagne d'évangélisation à Niangbo

* Je veux en savoir davantage sur Niangbo (voir alors le site www.blog-city.info/fr/niangbo.php)
Tu peux maintenant écrire au Père Koné :
notre_dame_de_niangbo@yahoo.fr
siluef@yahoo.fr


DIEU PEUT-IL ETRE TON PERE ? ET SI ON EN PARLAIT ? (méditation)

Par le Père KONE Thierry
Vicaire à Ste Anne d’Abobo-Baoulé
ABOBO-BAOULE LE 03 AVRIL 2010

LE DIEU DE JESUS CHRIST EST TON PERE. POURQUOI IL PEUT TE LIBERER ET TE SAUVER ?

I / DIEU : qui est Dieu ?
- Dieu : deus (latin) El (hébreux) Élohim
- Yahvé (Dieu se révèle à Moïse) = Être, il est
- Existe dans toutes langues et ne répond à aucune réalité visible et identifiable. Il ne dit rien sur celui qu’il représente et il n’a pas de visage.
- Les 99 Noms de Dieu chez les musulmans

II / LE DIEU DE JESUS CHRIST
- Est le Dieu dont parlent les musulmans et l’Islam : l’ange Djibril dit à Mahomet « Dis : O vous les hommes ! je suis envoyé à vous par Dieu à qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Il n’y a pas de Dieu en dehors de Lui, qui fait vivre et mourir. Croyez donc en Dieu(…) et en ses paroles » sourate 7, 158 et 157.
- Est le Seigneur de seigneurs
- Est le Père de tous

III / POURQUOI LE DIEU DE JESUS CHRIST EST TON PERE ?
L'invocation de Dieu comme "Père" est connue dans beaucoup de religions. La divinité est souvent considérée comme "père des dieux et des hommes". En Israël, Dieu est appelé Père en tant que Créateur du monde (cf. Dt 32,6 Ml 2,10). Dieu est Père plus encore en raison de l'Alliance et du don de la Loi à Israël son "fils premier-né" (Ex 4,22). Il est aussi appelé Père du roi d'Israël (cf. 2S 7,14). Il est tout spécialement "le Père des pauvres", de l'orphelin et de la veuve qui sont sous sa protection aimante (cf. Ps 68,6).

En désignant Dieu du nom de "Père", le langage de la foi indique principalement deux aspects: que Dieu est origine première de tout et autorité transcendante et qu'il est en même temps bonté et sollicitude aimante pour tous ses enfants. Cette tendresse parentale de Dieu peut aussi être exprimée par l'image de la maternité (cf. Is 66,13 Ps 131,2) qui indique davantage l'immanence de Dieu, l'intimité entre Dieu et Sa créature. Le langage de la foi puise ainsi dans l'expérience humaine des parents qui sont d'une certaine façon les premiers représentants de Dieu pour l'homme. Mais cette expérience dit aussi que les parents humains sont faillibles et qu'ils peuvent défigurer le visage de la paternité et de la maternité. Il convient alors de rappeler que Dieu transcende la distinction humaine des sexes. Il n'est ni homme, ni femme, il est Esprit.

- Parce que tu es une créature dont il est le Père
- ‘ Il est le Père des pauvres, des orphelins, de veuves…qui sont sous sa protection
- ‘ Il es Origine 1ère de tout et autorité transcendante
- ‘ Il est Bonté et sollicitude aimante pour tous ses enfants
- ‘ Il entretien une intimité parentale avec l’homme
- ‘ personne n’est père comme l’est Dieu
- ‘ Il est Amour
- Selon l’Islam « Dites : nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé, à ce qui a été révélé à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux douze tribus, à Moïse et à Jésus(…) Nous sommes à Dieu. Sourate 2ème V. 136.

IV / POURQUOI IL PEUT TE LIBERER ET TE SAUVER ?
- Parce qu’Il a suffisamment démontré sa volonté et sa puissance de te sauver
- Parce que tu es créé pour la vie et non pour la misère, la maladie et la mort
- Parce que tu es son enfant bien-aimé

V / COMMENT IL PEUT TE LIBERER ?
- Rien n’est impossible à Dieu, Il a tout pouvoir (l’Islam d’ailleurs reconnaît cela lorsqu’ en parlant de Jésus qui selon la bible est le Fils de Dieu le Coran dit : « Jésus le Messie, le Oint brisera le croissant et la croix pour supprimer tout malentendu, toute haine et toute inimitié entre les adorateurs du Dieu unique. Il lèvera l’étendard de l’entente et nous serons tous autour de Lui. » sourate 3, 45-43
- Le miracle de la création (ex nihilo)
- La pâque juive
- Les différents miracles de stérilité
- Il a libéré…
- Il a sauvé…
- Il a donné à manger à des foules

VI / COMMENT IL PEUT TE SAUVER ?
- L’Islam dans le Coran affirme ceci : « dis : je cherche un refuge auprès du seigneur de l’aube contre la méchanceté des créatures, contre le mal de la nuit sombre qui nous surprend » sourate 73 ou encore « dis : je cherche un refuge auprès du Seigneur des hommes, roi des hommes, contre les génies et contres les hommes » sourate 64.
- Par le Nom de Jésus = Dieu sauve
- Par ta foi à sa Parole

VII / DE QUOI PEUT-IL TE LIBERER ET TE SAUVER ?
- De l’Enfer
- De tes ennemis
- Des forces invisibles (les génies …)
- Des forces visibles (méchanceté des créatures et des hommes
- Du mal de la nuit sombre qui nous surprend

VIII / DIEU LE PERE DE JESUS CHRIST A UN PLAN POUR TOI
- Toi qui es musulman le Coran te dit : « Jésus le Messie, le Oint brisera le croissant et la croix pour supprimer tout malentendu, toute haine et toute inimitié entre les adorateurs du Dieu unique. Il lèvera l’étendard de l’entente et nous serons tous autour de Lui. » sourate 3, 45-43
- Toi qui crois en d’autres divinités,
° Dieu est ton Père
° Dieu te connait personnellement
- Toi qui te crois enfant Dieu :
° Dieu a vu ta misère et il t’envoie son Fils Jésus-Christ
° Son Fils t’aime éternellement et donne sa vie pour toi
° Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et te famille
°Abandon filial à la Providence de notre Père céleste
Dieu a créé le monde pour manifester et pour communiquer sa gloire. Que ses créatures aient part à Sa vérité, à Sa bonté et à Sa beauté, voilà la gloire pour laquelle Dieu les a créées.

La divine Providence, ce sont les dispositions par lesquelles Dieu conduit avec sagesse et amour toutes les créatures jusqu'à leur fin ultime.

Le Christ nous invite à l'abandon filial à la Providence de notre Père céleste (cf. Mt 6,26-34), et l'Apôtre S. Pierre reprend: "De toute votre inquiétude, déchargez-vous sur lui, car il prend soin de vous" (1P 5,7 cf. Ps 55,23).

La providence divine agit aussi par l'agir des créatures. Aux êtres humains, Dieu donne de coopérer librement à ses desseins.

La permission divine du mal physique et du mal moral est un mystère que Dieu éclaire par son Fils, Jésus Christ, mort et ressuscité pour vaincre le mal. La foi nous donne la certitude que Dieu ne permettrait pas le mal s'il ne faisait pas sortir le bien du mal même, par des voies que nous ne connaîtrons pleinement que dans la vie éternelle.

RELIGION MUSULMANE
L'ISLAM

SUJET : Comment faire comprendre à un musulman que le Dieu Unique des chrétiens est trinitaire.

Plan
Introduction
I. Réactions des musulmans
II. Dieu des chrétiens
Conclusion

INTRODUCTION

Dès les premiers siècles et même les premières années de leur coexistence, chrétiens et musulmans découvrent et expriment leurs divergences et leurs désaccords autant qu’ils pressentirent ce qui les unissait. Au nombre de ce qui constitue l’objet de leurs divergences, se situe la doctrine chrétienne sur la Trinité.

En effet, les musulmans confessent un monothéisme strict, un Dieu Unique qui « n’a pas engendré et qui n’a pas été engendré » Sourate 112. Les chrétiens, quant à eux, disent croire « en un seul Dieu » (credo) mais qui est Père, Fils et Esprit Saint (Trinité).

Il en résulte que musulmans et chrétiens croient en un Dieu Unique. Alors comment faire comprendre au musulman que le chrétien ne confesse pas une foi polythéiste, mais qu’il s’agit d’un même et seul (unique) Dieu qui cependant est Trine ? En clair, comment rendre raison de la Trinité face à un musulman ? Pour répondre à une telle préoccupation, nous aborderons d’une part la foi (réaction) des musulmans et d’autre part celle des chrétiens.

I . RÉACTION DES MUSULMANS

Dans cette partie nous verrons successivement ce que les musulmans disent de Dieu et de Jésus- Christ son fils Unique.

1.1. Dieu selon les musulmans.
Même s’il est difficile de faire un résumé de ce que nous dit le Coran sur Dieu, il faut tout de même souligner que l’Islam met un accent particulier sur la grandeur de Dieu en affirmant qu’il ne la partage avec personne. Le musulman exprime sa foi en ces termes : « Je témoigne qu’il n’y a pas d’autres divinités en dehors de Dieu (Allah) » Pour le musulman, la plus « grande faute » est de ne point reconnaître que Dieu est l’Unique. Il est le Seul Grand, le Très-Haut, le Maître des mondes qui remplit le ciel et la terre de sa majesté toute puissance, mais encore de ce qu’il est le Tout Autre, irréductible à la création, tellement fulgurant qu’on ne peut l’approcher et le voir sans mourir. La présence active de Dieu est à découvrir en toute chose, même dans le cœur du croyant dont Il connaît les pensées sécrètes. (s 64,4)

Dieu possède les plus beaux noms. Il y en a 99 et la plupart sont dans le Coran. Les musulmans les rappellent tout en égrenant leur chapelet : Grand, Miséricordieux, Juste, Puissant, Noble… Le nom de Dieu est mystère que Lui- Seul connaît. Il est Grand, le plus Grand, rien ne lui est comparable. Et la sourate 112 dit bien que « Dieu n’a pas engendré » et « Dieu n’a pas été engendré ». Il va sans dire que pour les musulmans, Dieu ne peut être Un en trois personnes comme le déclare la doctrine de la Trinité chez les chrétiens. Il est donc indubitablement un selon la théologie musulmane. On peut aisément imaginer la place que le musulman peut accorder à Jésus-Christ, confessé Fils de Dieu et Dieu par les chrétiens.

1.2. Jésus selon les musulmans.
Jésus est appelé « Fils de Marie » par le Coran. Sa naissance fut miraculeuse. Marie le conçut sans le concours d’aucun homme. Sa naissance est semblable à celle d’Adam. Il est « Parole de Dieu », et appelé « Saint », à cause de la pureté de sa vie. Malgré tout cela, le Coran ne le reconnaît pas au titre de « Fils de Dieu ». Le mystère de sa mort et de sa résurrection non plus n’est pas reconnu. Pour le Coran, les Juifs ayant refusé Jésus, voulaient le tuer, le crucifier mais Dieu l’a sauvé en l’élevant à Lui dans le ciel d’où il reviendra comme signe avant coureur de la fin du monde pour témoigner en faveur de la doctrine de Mahomet qui est un prophète envoyé comme Lui. Selon la sourate 19,16-35, Jésus, le Fils de Marie est un Serviteur de Dieu à qui Il a donné le Livre. Dieu en a fait un prophète et l’a béni où qu’Il sera. Il ne convient pas que Dieu se donne un Fils.

Il serait donc absurde de parler d’un Dieu qui est Père, Fils et Esprit Saint. La Trinité serait-elle une forme subtile de multiplicité introduite en Dieu Lui-même. Ainsi, Dieu aurait des associés. Pour le musulman, la doctrine trinitaire des chrétiens est une forme déguisée du polythéisme.

En fait, il n’y a qu’un seul Dieu, qui n’a ni engendré, ni été engendré, Créateur de tout, sans compagne, il n’a donc pas d’enfant. Devant un homme qui tient un tel discours, comment expliquer que le Dieu trinitaire n’est pas différent de celui qu’il confesse. Mieux, comment lui faire comprendre qu’il n’est pas question d’un polythéisme mais d’un seul et unique Dieu qui est Trine ?

II. DIEU DES CHRÉTIENS.

Les chrétiens confesse, un Dieu Unique, Créateur et providence qui s’occupe de ce qu’il a créé. Il montre ainsi son désir (dessein) éternel d’être en accomplissement (épanouissement) parfait en lui ; il montre son amour pour sa création et pour l’homme en particulier. Cet amour qui le porte vers, le conduit à se révéler dans l’histoire des hommes. Et c’est sur la base de cette révélation que la foi va s’appuyer pour élaborer la doctrine de la Trinité.

2.1. Un Dieu amour.
Le monde s’enracine dans l’amour, le manque d’amour conduit à l’indifférence et aux désordres de tout genre. L’amour est la route qui conduit au bien, or Dieu est le Bien suprême ; il est amour (Jn 4 ,8) et celui qui aime est né de lui. C’est en fait par pur amour que Dieu a créé l’homme à son image et à sa ressemblance (Gn1,26) et lui a confié la gestion de toute la création(Gn28,29). Cet amour de Dieu l’a amené à ne jamais abandonner son peuple souvent infidèle.

Dieu s’est toujours montré tendre et compatissant. Dans son intention de faire partager à l’homme sa vie, il lui révèle les secrets de sa propre vie. Dieu le père pour matérialiser davantage son amour pour les hommes, leur envoie son fils (Jn3,6). Celui-ci pour manifester son amour, décide de donner sa vie en mourant sur le bois de la croix pour expier nos péchés et nous donner la vie de son père. En épousant notre humanité (Ph2), le Christ nous révèle la grandeur et la profondeur de l’amour de Dieu pour les hommes. Un amour qui va jusqu’au dessaisissement de soi pour se communiquer aux hommes en son fils unique, Jésus. En lui Dieu nous donne la vie éternelle (Jn10,10). La préoccupation de ne pas s’enfermer sur soi qui habite le père et le fils aboutit à une totale absence d’égoïsme en Dieu. Aussi Dieu en tant que ouverture sur l’autre, ne se contentera pas d’une quelconque fermeture sur lui-même; il accepte de se révéler aux hommes.


2.2. Un Dieu qui se révèle
Dieu en créant l’homme a mis en lui le désir de le chercher, d’entrer en contact avec lui pour s’accomplir. La transcendance de Dieu arrache cependant à l’homme toute initiation de la pleine réalisation de ce désir profond. En effet c’est Dieu qui cherche l’homme. Il va ainsi combler ce désir de l’homme en décidant, poussé par son amour, de se révéler dans la création. Il se met à l’œuvre dans l’histoire des hommes pour les conduire à une parfaite communion avec lui. Les traces de cette intervention (révélation) de Dieu dans le monde sont attestées dans les écritures de l’ancien testament, particulièrement dans la vie d’un peuple, Israël (Ex4, 22).

Dans le N.T, la révélation de Dieu se fait plus explicite grâce à l’incarnation de son fils unique. Celui-ci par sa vie toute entière s’est montré et a donné de la part du père le
Saint-Esprit pour continuer avec les apôtres, l’œuvre du père. La révélation est claire et totale désormais. Dieu amour se révèle père, Fils et Saint-Esprit. Les écrits du N.T attestent de cette vérité de foi sur laquelle est fondée la doctrine de la trinité.

2.3. La doctrine de la Trinité
A travers son enseignement, Jésus nous a révélé qu’il ne vient pas de son propre chef, mais qu’il est mandaté par son père (Jn8,48); en claire il vient de Dieu et il est Dieu(Jn1,1) égal au père(Jn14,8-9). A travers lui Dieu se révèle pleinement aux hommes comme UN et TRINE :

Père, Fils et Saint-Esprit, égaux en divinité parce que partageant la même substance mais différent l’un de l’autre. La foi de l’Eglise est donc qu’il y a un vrai Dieu tout-puissant, inchangeable et éternel. Père Fils et Saint-Esprit dans l’essence, trois dans la personne. Le père, non engendré ; le fils engendré du Père, le Saint-Esprit procédant du Père et du Fils. Le Père est distincte du Fils et du Saint-Esprit. Le Fils n’est ni le Père, ni le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit non plus n’est ni le Père, ni le Fils.

Les trois ne sont cependant qu’un Seul et Unique Dieu et non trois dieux. Ils n’ont en effet qu’une substance, une nature, une divinité, une immensité, qu’une éternité ; Un par essence et trois dans la relation. Le Père est tout entier dans le Fils, tout entier dans le Saint-Esprit. Le Fils également est tout entier dans le Père et tout entier dans le Saint-Esprit et le Saint-Esprit est tout entier dans le Père et tout entier dans le Fils. Aucun ne précède l’autre dans l’éternité, ni ne les dépasse en grandeur, ni ne les surpasse en puissance. Car c’est de toute éternité que le Fils se reçoit du Père et que le Saint-Esprit procède du Père et du Fils. Tout ce que le Père est ou a, il l’a non d’un autre mais de lui-même. Il est le principe sans principe. Tout ce que le Fils est ou a, il l’a du Père, il est principe dans principe. Tout ce que le Saint Esprit est ou a, il l’a à la fois du Père et du Fils qui ne sont cependant pas deux principes du Saint Esprit. Le Père, le Fils et le Saint Esprit ne sont pas trois principes de la création, mais un seul principe. C’est en cela que réside le mystère du mystère de la Trinité : trois Personnes en un Dieu.


CONCLUSION

Le Dieu un et trine se révèle aux hommes dans l’économie du salut dans l’histoire. Bien qu’il soit difficile de rendre conceptuellement compte de Dieu, il est à noter que la confession d’un Dieu Trinitaire est un monothéisme concret, c’est à dire Dieu en tant qu’amour et relation, n’est pas solitaire.

En effet, en Lui, essence et relation s’identifient, Il est relation subsistante. Dieu se livre et se donne tout entier. Aussi pour Balthazar « un Dieu qui ne peut être qu’amour ne pourrait être qu’amour de soi s’Il n’était pas Trinitaire, Tri unitaire ». Dans cette même veine d’idée, Varillon dira que « la Trinité simplifie Dieu contrairement à ce que l’on pouvait croire, quand on pense que le mystère de la Trinité est difficile. Sans la Trinité, Dieu ne serait pas simple. Il serait replié sur lui-même, incurvé sur Lui-même. ». C’est en définitive sur la base de la révélation que Dieu fait de Lui-même dans l’histoire que se fonde la doctrine trinitaire des chrétiens. Elle n’est donc pas une forme larvée de polythéisme.





| Page 1 | Page 2 |
créez vous aussi votre propre site !
eglise de niangbo - Page 1 (Société - Religions)    -    Auteur : Père KONE - Côte d'Ivoire


2145 visiteurs depuis 2009-12-30
dernière mise à jour : 2013-11-15

Blog-City >> Société >> Blog #10692
pour trouver un petit job dans votre région

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish