Pays du Monde - Autres
ARC EN CIEL - DANS LA ROUE DE CAROLE RENAUDAT - POUR UNE PLANÈTE NETTE POUR NOS ENFANTS

DANS LA ROUE DE CAROLINE RENAUDAT


"Caroline, c'est notre prof de sport, dans notre école d'avant !" s'exclament Déborah et Lucas.

Ils ignoraient qu'elle préparait, de longue date, un projet merveilleux : traverser, à vélo une partie de notre Monde, pour se faire l'ambassadrice d'une

PLANÈTE NETTE POUR NOS ENFANTS



C'est incidemment qu'ils ont appris son départ, au début de cette année 2007. Elle accompagne, chaque mardi, des élèves de "l'ancienne école" de Déborah et de Lucas, à la piscine ; et eux, dans leur "nouvelle école", ils vont aussi à la piscine, le mardi ! Quel plaisir de la retrouver au bord du bassin !

Oui, mais voilà ! Un de ces matins, plus de Caroline ! Renseignements pris, nous apprenons qu'elle est au VIET NAM, et qu'il ne s'agit que du pays de son départ pour une grande aventure !

Nous lui avons écrit. Elle est d'accord pour entretenir une correspondance avec nous. Elle est d'accord pour que nous parlions de son projet. Elle est d'accord pour que nous vous communiquions l'adresse du site qu'elle actualise chaque jour.
La voici :

DE LA-BAS A ICI



Et nous allons lui écrire, et elle va nous répondre.
Sur ces pages, vous trouverez nos lettres et ses lettres, la météo des villes où elle sera, les recherches que nous allons faire sur les pays qu'elle va traverser et les photos qu'elle nous enverra.

« La terre ne nous appartient pas…
nous l’empruntons à nos enfants »
(Proverbe indien)



Les enfants sont à la fois l’avenir de l’humanité et celui de la terre en tant qu’entité environnementale. Pour que ce postulat puisse fonctionner, nous ne pouvons exclure la partie éducative, pré-requis à la construction de ces futurs adultes. En effet, l’éducation est nécessaire à la prise de conscience de ce qu’est l’environnement et des dangers de la pollution sur la terre.

En Chine, par exemple, le ministère de l’éducation a entrepris une grande réforme nationale pour donner une plus grande place à l’enseignement sur l’environnement. Son livre « Orientation sur l’application des cours sur l’environnement en écoles primaires et en établissements secondaires » a pour but de rendre les jeunes plus actifs à la recherche de solutions concrètes en transmettant des connaissances techniques. L’objectif étant de faire prendre conscience aux jeunes de la nécessité de protéger l’environnement.

C’est à partir de cette idée que mon projet se construit : je souhaite aller à la rencontre des enfants d’écoles primaires des différents pays que je vais traverser en vélo et de leur instituteur ou institutrice pour connaître leur expérience autour de l’environnement et leur parler de la nôtre.

(Extrait de la page d'accueil du site de Caroline)




L'ITINÉRAIRE DE CAROLINE AU VIÊT-NAM



Le Viêt-Nam s'étend sur une distance de
1.650 Km du Nord au Sud
et la largeur maximale est de :

- 600 Km au Nord ;
- 50 Km au Centre ;
- 400 Km au Sud.
27 janvier 2007

Bonjour à tous
Ça fait plaisir d'avoir des nouvelles des anciens. Pas de problème pour parler de mon site.
Je continue mon périple ; je suis à Hanoi coincée dans l'attente d'un visa chinois.
À bientôt
Caroline
Ps - Vous pouvez suivre la météo de mon voyage sur météo france au chapître "voyage"


29 janvier 2007

Bonjour Caroline !

Merci de ton e-mail ; on est très content de pouvoir te parler.
Est-ce que tu peux nous envoyer des photos pour mettre sur notre site ARC EN CIEL. Si tu passes devant des volcans, on aimerait bien les voir. Nous aimerions bien voir aussi comment sont les maisons en Chine. Mais il faut d'abord que tu y arrives ! Tu as beaucoup de courage, car pour faire le tour du Monde en vélo, c'est très difficile !

Combien d'écoles vas-tu visiter ?
Est-ce que tu pourrais prendre des photos du ciel, pour qu'on voit la différence avec celui de Meyrieu ?
Quand tu reviendras en France, est-ce que tu pourras venir nous voir dans notre école ?

On va aller regarder le temps qu'il fait au Viet Nam et le mettre chaque jour, sur notre site. Quand tu changeras de pays, est-ce tu pourras nous le dire ?

Qu'est-ce que tu manges, là bas ?

Est-ce que tu penses que le Viet Nam est un pays sans trop de pollution ? Comment font-ils pour que ce soit propre ? Est-ce qu'il y a beaucoup de cars, de camions ? Est-ce qu'ils se protègent ? Est-ce qu'ils mettent des casques, quand ils sont en moto ?

Tu vas revenir dans combien de mois ?

On va regarder tous les pays où tu vas aller et on va raconter cette histoire sur notre site.

Au revoir Caroline, bonne chance, bon courage. A bientôt. On espère que tu n'es pas trop fatiguée.

David, Déborah, Kévin, Julie, Marine M, Sébastien, Vincent (et Quentin, qui vient d'avoir une petite soeur aujourd'hui)



le 14 mars 2007

Bonjour,

Je suis actuellement à 350 km au Nord de Wuhan où je me suis arrêtée 3 jours. Il fait entre 6 et 12 degrés, mais heureusement la pluie s'est faite plus rare, ce qui n'est pas le cas du vent, plein nord, par là où je vais évidemment ! (le plus dur c'est quand, après une bonne montée il faut que je pédale aussi dans la descente à cause du vent contraire).

Yeyu, mon guide chinois de Wuhan, et ami de mon hôte, m'emmène visiter son ancienne école qui accueille des enfants en âge d'être en école primaire en France.
Elle est dans un vieux quartier de Wuhan entouré de buildings. C'est une école de 800 élèves avec une cour de récréation en tartan. Les enfants vont a l'ecole de 8h30 à 11h30 et de 14h a 16h. Ils sont censés être en uniforme, mais non seulement c'est l'hiver alors ils sont emmitouflés dans leurs propres vêtements, mais en plus Yeyu m'explique que les enfants souhaitent de plus en plus mettre leurs propres vêtements.
Le lundi, l'uniforme est obligatoire pour la levée de drapeau chinois et le vendredi, tous les enfants de l'école font le ménage de leur école (classe, couloir, cour...) pour laisser les locaux propres pour le week end et pour la levée de drapeau du lundi.

L'environnement fait partie des programmes et ils y consacrent 2h par semaine, mais c'est plus une sensibilisation à ce qu'est l'environnement. La véritable éducation à l'écologie se fait plus tard, au collège.

Sur le toit de l'école, ils ont un jardin : des vignes, où ils sensibilisent les enfants à l'écologie. Ils en sont très fiers et c'est vrai que c'est impressionnant au milieu des tours.
Les enfants m'ont entourée au point que je me suis retouvée plaquée contre un mur ! Ils sont curieux et peu farouches. Le pire, c'est sur les bords des routes lorsque je passe sur mon vélo : ils n'ont bien souvent jamais vu de "blanc" mis à part à la télévision et ils restent souvent interloqués comme transformés en statue, puis bien souvent me montrent du doigt et éclatent de rire. Dans la rue, lorsque je m'arrête pour manger, ils m'entourent et m'imitent lorsque je leur parle!!!!

J'avance à une moyenne de 80 km par jour en essayant de faire des pauses tous les 5 jours mais c'est variable en fonction de ce que je veux voir.
Je serai probablement en Mogolie vers la mi-mai (dates qui sont conditionnées par mon visa Russe).

Difficile de tout comprendre sur la Chine, tout est tellement différent. Même pour compter c'est différent... je vous raconterai ça à l'occasion d'un prochain mail.

À bientot, n'hésitez pas, si vous avez des questions (mais peut-être n'aurai-je pas les réponses) à me les poser.

CAROLINE
LA PROVINCE DE L'HUNAN
1er MARS 2007










14 février 2007

Bonjour à tous !

Je suis donc en Chine comme vous avez pu le lire, à Yangshuo très exactement à 65 km au sud de Guilin où je vais demain. Je traverse des régions magnifiques et étonnantes. Les chinois sont pour l'instant et pour la plupart sympathiques.

Je voulais à ce sujet vous raconter ma rencontre avec Nicole (son nom anglais car l'autre était impossible !!). Je l'ai rencontrée à Binyang au restaurant en face de mon hôtel où j'étais allée manger après une étape fatigante de 85 km. Dès qu'elle m'a vue, elle m'a prise en charge et on a communiqué un peu en anglais et en chinois (grâce à mon guide de conversation) à l'écrit. Elle a 16 ans et est au collège où elle étudie l'anglais et les sciences. Elle est en vacances (tous les enfants sont en vacances entre le 5/02 et le 28/02 à l'occasion de la fête du Têt, ou fête du printemps, ou encore nouvel an chinois) et elle est donc venue travailler avec toute sa famille qui tient ce petit restaurant. Son frère est le cuisinier et tout le monde donne un coup de main. On y mange bien: du riz (toujours) accompagné d'un plat de viande et de légumes (souvent inconnus).
On a parlé un peu de l'environnement et elle m'a dit qu'a l'école, ils en parlaient un peu mais que rien n'est suivi d'effets, que les industries sont très polluantes et que les animaux ne sont pas protégés (même les espèces en voie de disparition qui continuent à être mangées). Elle m'a servi de guide toute l'après-midi, por m'aider à acheter des fruits, pour trouver un cybercafé... Le soir je suis retournée manger avec eux et elle m'attendait. J'ai appris qu'elle joue au basket, qu'elle aime faire du shopping, écouter de la musique et lire. On promet de rester en contact par mail.

C'était une chouette rencontre et souvent j'ai de bonnes surprises à la fin de mes journées. Il y a toujours quelqu'un pour me donner un coup de main ou discuter avec moi.
02 février 2007

Bonjour !

Je vous remercie de votre courrier.
Ça y est je suis en Chine. J'ai passe la frontière ce matin.

Quelle aventure ! Les vietnamiens n'ont pas été très cool à la sortie, regardant si mon passeport était un vrai sous toutes les coutures ; ça a pris pas loin d'une demi-heure.

Du côté chinois, tout est propre et beau, je quitte une frontière sale pour une propre ; on verra pour la suite. L'accueil est sympa. Évidemment tout est plus compliqué avec mon vélo, mais ils me disent OK et ça y est ! je roule en Chine les cheveux au vent (eh oui encore du vent, il y en a marre), le sourire aux lèvres, le ciel est bleu, moins de klaxon et moins de bruit, ça serait presque agréable!!!

Après, évidemment ça se corse. J'avais prévu une étape courte et j'ai bien fait... Je m'aperçois que la route que je voulais prendre demain est interdite aux vélos, et puis je rentre à Pingxiang et... panique à bord : je ne comprends rien de rien !
Je vois un "truc" qui ressemble à un hôtel ; je m'arrête. Le prix, 100 Yens, est correct ; alors je m'y arrête, mais la personne de la réception me demande 200 Yens. Je sors mon guide de conversation, elle cherche, on cherche... je lui dis que je ne veux rester qu'une nuit... elle insiste sur les 200 Yens... puis soudain elle s'illumine !c'est la caution, les 100 Yens ! je les récupère normalement demain ! Pas de caution au vietnam, mais il fallait laisser son passeport ; je préfère donner une caution.

La chambre est propre, à tendance glauque, mais c'est encore un hôtel dans un ville moyenne (100 000 habitants ! alors qu'est-ce que ce sera dans les villes perdues!!). Pas d'eau chaude avant 17 h ! ça, je le comprends grâce à mon guide de conversation ( je sens qu'il va me servir, celui-là !). Tant pis je ne me laverai que ce soir. Je ne vais pas en plus m'acclimater à l'eau froide ! Chaque chose en son temps !

Je pars chercher une banque qui veuille bien me donner des Renmin Yuans. Pas simple ! j'en fais deux, avant qu'un gentil employé m'explique qu'en tant qu'étrangère, je ne peux changer que dans les banks of china. Il m'indique le chemin mais je ne comprends rien ; alors j'y vais au pif et, coup de chance ! je tombe dessus mais la personne du guichet ne veut pas me changer mes travellers ( mais où est-ce que j'ai lu qu'on pouvait les changer partout ! Je sens que je vais revenir avec, heureusement, ce n'est pas lourd!!) Elle m'indique le distributeur et impossible d'introduire ma carte. Finalement un mec vient m'aider et ça y est ! j'ai 250 yens sur moi. Voilà une bonne chose de faite.

Ensuite j'ai marché pour chercher à manger et de l'eau ; ça, ça va.
Et finalement un cybercafé... et j'ai trouvé le seul de la ville ! je n'ai même pas demandé le prix trop contente d'en avoir trouvé un.

J'ai changé d'heure : il est une heure de plus qu'au Vietnam. Là il est 13h 41 et en France il est 6h 41.

Ah c'est l'aventure ! j'ai recopié soigneusement le nom de la prochaine grande ville en chinois, au cas où je me perdrais.

Je sens que le plaisir vient, c'est cool. Dans 8 jours, je serai totalemnet adaptée à ce nouveau pays.

Ça change quand même beaucoup du Vietnam.

À bientot !
retour à la page d'accueil



créez vous aussi votre propre site !
ARC EN CIEL - DANS LA ROUE DE CAROLE RENAUDAT - POUR UNE PLANÈTE NETTE POUR NOS ENFANTS (Pays du Monde - Autres)    -    Auteur : Martine Crasez - France


5265 visiteurs depuis 2007-02-01
dernière mise à jour : 2007-03-14

Blog-City >> Pays du Monde >> Blog #2040

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish