Sciences - Astronomie
Observatoire Andromède partie 2 site perso de Jean-Claude - SOLEIL
  ACCUEIL  
  PREPARATION SOIREE  
  POLLUTION LUMINEUSE  
  TURBULENCE  
  INTRODUCTION ASTROPHOTOGRAPHIE  
  MISE AU POINT  
  MONTURE LOSMANDY G11  
  MISE EN STATION  
  CELESTRON C11  
  BASES DE L'ASTROPHOTOGRAPHIE  
  PLANETAIRE  
  CIEL PROFOND  
  SOLEIL  
  ASTROPHOGRAPHIE ARGENTIQUE  
  BASES DE PHOTOGRAPHIE CLASSIQUE  


Observation de la photosphère (surface) du Soleil
EN LUMIERE VISIBLE (BLANCHE) (3900 à 7000 Ångström)



Deux Filtres en verre métallisé JMB (1997)

Bandes blanches : visuel ===> 1 / 10 000 ième
Bandes rouges : photo ===> 1 / 1000 ième

Il est composé d'un disque en verre monté dans une monture.
Ce verre après polissage reçoit plusieurs fines couches métalliques de différentes
natures sur sa face interne, il ressemble alors à un miroir sans tain.
La filtration se fait par réflexion des rayons du Soleil donc le filtre ne chauffe pas. L'avantage de ce type de filtre est sa durabilité (sauf au niveau de la face interne qui est très fragile à l'abrasion) et aussi pour la couleur du Soleil qui est assez naturel. Il offre aussi une bonne sécurité.

Les filtres solaires pleine ouverture sont conçus pour s'adapter devant l'objectif de votre instrument (à l'avant des tubes optiques). Le filtre bloque 99.999% de la lumière solaire incidente et vous permettra d'observer en toute sécurité les tâches et la granulation à la surface de la photosphère de notre Soleil.
Chaque filtre est monté dans un chassis en aluminium et des cales en mousse sont fournies afin d'adapter le filtre exactement au diamètre extérieur de votre tube optique. Il vous est donc possible de prendre un filtre dont le diamètre intérieur est supérieur d'environ 5mm à la taille nominale, c'est à dire au diamètre extérieur du tube de l'instrument (voir le tableau ci-dessous).
La durée de vie des filtres est limitée.

Les filtres solaires pleine ouverture sont le moyen le plus abordable pour débuter l'observation du Soleil.
Ils permettent l'observation et la photo de la surface de notre étoiles et des tâches solaires sans aucun risque.

Observation visuel de la photosphère :
densité visuel (ND5)---> il réduit d'un facteur 1/100.000 ième (99,999%) l'intensité du rayonnement solaire.

Imagerie de la photosphère :
densité photo (ND3) ---> il réduit d'un facteur 1/1000 ième l'intensité du rayonnement solaire.
densité photo (ND4) ---> il réduit d'un facteur 1/10 000 ième l'intensité du rayonnement solaire.
Note importante :
Si l'on utilise des filtres prévu pour la photo, il faut impérativement ajouter au niveau de l'oculaire un filtre gris neutre supplémentaire de la densité adéquate.




IMPORTANT :

N'oubliez jamais que l'observation directe du Soleil à travers un instrument optique (même un chercheur) peut entraîner immédiatement et définitivement une cécité ou des lésions graves de l'oeil.
Nous n'avons pas droit à l'erreur.

Observer le Soleil en toute sécurité :

cliquer ici

------------------------------------------------------------------------------------------

1)- Observer le Soleil avec un filtre pleine ouverture :

cliquer ici


2)- L’observation amateur du soleil :

cliquer ici


3)- Un excellent site sur l'observation du Soleil :

cliquer ici


4)- Différentes configurations de matériel pour observer le Soleil :

cliquer ici


5)- Un peu de théorie sur le Soleil :

cliquer ici
Observation de la chromosphère du Soleil
EN LUMIERE HYDROGENE
Raie H-alpha (6562,8 Ångström)
Système Lumicon Solaire H-Alpha 1,5 ångström (1997)



Système Lumicon Solaire H-Alpha 1,5 ångström (1997)

Le filtre Solaire H-Alpha peut-être utilisé pour l'observation des taches ou des protubérances, visuellement ou photographiquement.
Il est livré avec un filetage photo (42mm à compléter par une bague T2) et un adaptateur 31.75mm pour fixation sur un porte-oculaire de ce diamètre.


CALCUL DU DIAMETRE DU PREFILTRE A :

Le rapport d'ouverture résultant doit être de F/D 20 ou plus.
Pour déterminer le diamètre libre du préfiltre il suffit d'appliquer la formule suivante :
D = F / 20, ou F est la focale de l'instrument en mm.
Mais ce diamètre ne doit pas dépasser 77 mm.

Exemple :
1)- Si la focale de votre télescope est de 1200 mm, le préfiltre doit avoir un diamètre de 1200 / 20 = 60 mm.

2)- Si la focale de votre télescope est de 2800 mm, le préfiltre doit avoir un diamètre de 2800 / 20 = 140 mm.
Le diamètre du préfiltre sera de 77 mm et non pas 140 mm, comme l'indique le calcul, pour respecter la règle de ne pas dépasser 77 mm.



RECOMMANDATIONS IMPORTANTES :

L'observation du Soleil sans l'utilisation des filtres appropriés est dangereuse pour les yeux, les oculaires et l'instrument.
Il peut en découler des dommages irréversibles.
N'utisez jamais le filtre Solaire H-Alpha sans le préfiltre A, faute de quoi vous endommageriez le filtre Solaire H-Alpha et votre vue.


DESCRIPTION :

Le filtre Solaire H-Alpha Lumicon se compose d'un filtre interférentiel à bande étroite centrée sur la raie H-Alpha de l'hydrogène à 656,3 nm.
Ce filtre est fixé sur une platine mobile de façon à permettre son orientation.
Un filtre B infrarouge anticalorique est placé devant le filtre Solaire H-Alpha.
Ces deux filtres sont contenus dans le corps principal.
L'ensemble est complété par le préfiltre A.
Celui-ci se compose :
a)- d'un filtre rouge profond H-Alpha
b)- d'un filtre infrarouge.
Le préfiltre A (excentré) est monté et collé avec de la colle "néoprène" (qui, de plus, n'engendre pas de tension)
sur un capot métallique qui s'emboite à l'avant du tube de votre télescope.

L'entrée du corps principal est en 50.8 mm (2").
La sortie du corps principal est en 31.75 mm (1.25")


INSTALLATION :

ATTENTION ===> N'utilisez jamais le chercheur pour pointer le Soleil.
Au contraire, bouchez-le pour ne pas endommager le réticule.
Pour viser le soleil, basez-vous sur l'ombre du tube du télescope.
Elle a une surface minimale lorsque vous êtes parfaitement aligné.

1)- Installez le capot métallique avec son préfiltre A sur l'ouverture du télescope.
Prenez soin d'orienter le capot métallique de façon à ce que le préfiltre se trouve à "midi" lorsqu'on regarde le télescope de face.
Vérifiez que le capot métallique est bien place et ne risque pas de tomber, au besoin, sécurisez-le avec du ruban adhésif.

2)- Mettez en place l'ensemble H-Alpha dans le porte-oculaire et serrez la vis de sécurité de ce dernier.


UTILISATION :

1)- Le préfiltre A et le filtre Solaire H-Alpha étant en place, vérifiez sur ce dernier que la vis de réglage, en cuivre, est orientée de la même façon que le préfiltre A ("midi"), cela vous garanti la meilleure image possible.

2)- pointez le télescope vers le Soleil ainsi que suggéré au paragraphe "INSTALLATION".

3)- Faites la mise au point sur une tache ou sur le bord du Soleil.

4)- Tournez la vis en cuivre dans un sens ou dans l'autre pour affiner le réglage du filtre Solaire H-Alpha , de façon à ce que les protubérances deviennent visibles.
Attention n'oubliez pas que protubérances et taches sont des phénomènes transitoires et qu'il n'y en a pas forcément à chaque observation.

5)- La visibilité des taches n'est pas affectée par le filtre.
Quand aux protubérances, seules celles du bord solaire sont visibles.

6)- Pour la photographie, dévissez le porte-oculaire et vissez une bague T2 de la marque de votre boitier photo.
Adaptez ensuite votre boitier.
En général le temps de pose est compris entre 1/250 et 1/1000.

7)- IMPORTANT :
Les axes du masque du préfiltre A et du filtre Solaire H-Alpha doivent être parallèles pour un réglage de l'image optimal.
Pour cela, vérifier que la ligne qui joint le bouton de réglage du filtre Solaire H-Alpha et le centre du préfiltre A est parallèle à la ligne qui joint le centre du préfiltre A et le centre du capot métallique.



CONSIDERATIONS TECHNIQUES :

1)- Conception du filtre :
Les éruptions et protubérances solaires sont constituées essentiellement d'hydrogène très chaud qui émet une lumière rouge à la longueur d'onde de 656,3 nm.
Le disque solaire est beaucoup plus brillant que ces éruptions et protubérances.
Aussi, pour les observer facilement, il est nécessaire qu'elles se projettent sur le fond du ciel et non pas sur le disque solaire.
Afin d'éliminer la brillance du disque solaire, on utilise un filtre à bande étroite qui bloque tout rayonnement entre 300 et 3000 nm, sauf une bande très étroite centrée à
656,3 nm.
Le résultat est une amélioration du contraste de 5000 fois.

2)- Préfiltre A :
Le filtre Solaire H-Alpha à bande étroite est délicat et il doit être protégé du rayonnement solaire.
En premier, les ultra violets et la lumière bleue peuvent "décolorer" les couches diélectriques du filtre.
En second, la chaleur peut provoquer un glissement de la bande passante (évalué à 0,02 nm/°C).

Le système Lumicon de filtre Solaire H-Alpha utilise deux filtres A et B pour éviter ces problèmes :

Le préfiltre A monté sur le capot métallique se compose de 2 filtres :
a)- un premier filtre rouge teinté dans la masse :
Il absorbe toute la lumière visible et l'ultra-violet jusqu'à 640 nm.
b)- un second filtre en verre :
Il absorbe tous les rayonnements infrarouges jusqu'à 740 nm.

Le préfiltre A ne laisse donc passer que de la lumière rouge froide.
Naturellement, le préfiltre A est traité antireflet sur ses faces extérieures.
Il a un coefficient de transmission de 75 % et une bande passante de 100 nm.

Le préfiltre B anticalorique placé devant le filtre Solaire H-Alpha rejette 95 % de la chaleur et n'est pas sujet à variation dans le temps.
Il arrête tous les infrarouges résiduels et assure une protection complémentaire.
En final, le filtre Solaire H-Alpha ne laisse passer qu'une bande passante de 1,5 nm.

3)- Filtre H-Alpha:
C'est un filtre diélectrique de 25,4 mm de diamètre.
Sa bande passante est de 1.5 angströms , elle est centrée sur 6563 angströms.

La bande passante de ce filtre est très sensible.
Ainsi, des changements de température peuvent provoquer un glissement dans la longueur d'onde à transmission maximale.
En faisant varier l'inclinaison du filtre par rapport à l'axe optique, il est possible de faire varier la bande passante.
Cela se fait en tournant la vis en cuivre située sur le bloc du filtre Solaire H-Alpha.
Au total, la variation est de +/- 4,5°, ce qui cause une variation de 20 angströms.
Ainsi, la bande passante, centrée à 6563 angströms passe à 6543 angströms.
C'est ce réglage qui vous permet d'obtenir le maximum de finesse et de définition d'image.




| ACCUEIL | PREPARATION SOIREE | POLLUTION LUMINEUSE | TURBULENCE | INTRODUCTION ASTROPHOTOGRAPHIE | MISE AU POINT | MONTURE LOSMANDY G11 | MISE EN STATION | CELESTRON C11 | BASES DE L'ASTROPHOTOGRAPHIE | PLANETAIRE | CIEL PROFOND | SOLEIL | ASTROPHOGRAPHIE ARGENTIQUE | BASES DE PHOTOGRAPHIE CLASSIQUE |
créez vous aussi votre propre site !
Observatoire Andromède partie 2 site perso de Jean-Claude - SOLEIL (Sciences - Astronomie)    -    Auteur : JEAN-CLAUDE - France


66143 visiteurs depuis 2009-09-26
dernière mise à jour : 2012-04-23

Blog-City >> Sciences >> Blog #9992

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish